samedi 15 avril 2017

Calendar Girl - Tome 4 : Avril - Audrey Carlan

Résumé :

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude. Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?
 
12 MOIS - 12 HOMMES - 12 VILLES

Mia réussira-t-elle son incroyable défi ?
____________________

  Vous pouvez suivre l'actualité de Audrey Carlan

Avis Honey :


L'inconvénient de ce genre de saga avec de courts épisodes, c'est qu'on prend le risque de se répéter dans les chroniques. C'est un peu la sensation que j'ai mais je vais faire au mieux.

Les mois passent et si ce métier d'Escort ne plait pas à tous, me concernant, il ne m'empêche aucunement de m'attacher un peu plus à la jolie Mia (même si pour le coup certaines de ses paroles vulgaires me brûlent les yeux).

J'aime vraiment la façon dont Audrey Carlan nous fait découvrir cette aventure. Elle nous touche, nous brise le cœur puis le panse. L'auteure arrive facilement à nous rendre curieux. Toujours un petit détail qui nous pousse à rester et à poursuivre Calendar Girl.

Dans ce mois d'Avril, on voit toujours de son héroïne Mia son âme de battante qui cherche la place qu'elle souhaite avoir dans la société. Pourtant, elle n'a pas toujours les réactions appropriées. Elle s'amuse, en profite mais dès que la situation se complique, elle se braque et n'agit pas de façon correcte. J'ai bien conscience que ce mode de vie est spécial, cependant j'espère vraiment qu'elle arrivera à trouver un équilibre dans les mois à venir. L'auteure en profite pour tirer son épingle du jeu et prouver que Mia sait aussi faire autre chose qu'enchainer les hommes.

Pour ce qui est du nouveau spécimen, Mason, il est tel qu'on nous l'a présenté : sexy, arrogant, cochon et totalement immature. Il ne cesse d'enchaîner des boulettes, mais derrière cette façade de bourreau des cœurs (juste pour dire autre chose de plus vulgaire) se cache un cœur tendre. Il va juste falloir gratter un peu pour le voir.

Un nouveau mois plutôt sympa malgré une petite ressemblance avec le mois de mars.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire