vendredi 15 décembre 2017

Qui a embrassé le père Noël ?! - Louisa Méonis

Résumé :

Cette fois-ci, c’en est trop ! Gwenlan veut bien faire un effort, mais il devrait y avoir des limites à la torture quand même. C’est une chose qu’Étienne, son ex-mari, l’ait quittée il y a deux ans pour se mettre en couple avec son collègue et meilleur ami, mais voilà qu’elle doit maintenant assister à leur mariage qui aura lieu… la veille de Noël ! Autant dire qu’elle se serait volontiers passée de ce cadeau. D’autant plus que, pour faire bonne figure, Gwenlan va devoir trouver quelqu’un pour l’accompagner et, même si elle a cédé à la pression de son entourage en s’inscrivant sur un site de rencontres, c’est loin, très loin d’être gagné. Mais tout n’est pas encore perdu : peut-être que le père Noël pensera à elle cette année ?
____________________

Vous pouvez suivre l'actualité de Louisa Méonis
sur son site ou sur sa page Facebook

Achetez-le sur Amazon



Avis Honey :

Je suis perplexe parce que je crois bien que je n’ai pas trouvé qui a embrassé le père Noël. Par contre, j’ai fait la connaissance de Gwen, cette mère de famille célibataire qui tente de reprendre le dessus après son divorce.

Louise Méonis a, jusqu’ici, toujours intégré l’humour dans ses écrits et c’est donc très légèrement qu’elle nous fait entrer dans le quotidien de son héroïne. Elle la présente comme une femme forte, sensible, un peu gaffeuse qui s'occupe, du mieux qu'elle peut, de ses trois enfants en bas-âge depuis que son mari l’a quitté. Seulement pour le moment, elle ne s’est consacrée qu’à son travail et à sa vie de mère. Son ex-mari va se remarier et elle devrait tourner la page. Peut-être que le retour d’Hugo son amour de jeunesse, dont elle rêve encore secrètement, va l’aider à avancer...

Le texte est assez court et on se prend vite au jeu. Louisa a rendu son héroïne très authentique. Ici pas de milliardaire, pas de luxe, pas de restaurant 4 étoiles. Non, Gwen se fait vomir dessus comme tout le monde, elle a un ventre flasque après ses grossesses et surtout elle mange de la purée mousline.
Et pour faire connaissance avec Hugo, on apprend à le connaître à travers quelques flashbacks/rêves très mignons.

Je me suis vraiment bien amusée avec cette petite famille quelque peu loufoque ; le récit est drôle, sexy, touchant. On s’attache immédiatement à cette maman, ses enfants. C’est bourré d’amour et de tendresse.

Seulement, voilà,  c’est passé trop vite. J’étais tellement bien avec ce petit groupe que la fin m’a prise de court. J’aurai voulu rester avec eux encore un peu plus longtemps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire